La discrimination au travail : Comment y faire face ?

Vous voulez absolument acquérir ce poste, avec ces collègues qui ont l’air super sympas et qui s’amusent entre eux … et la culture d’entreprise qui a l’air super chouette ! Cool, voilà le recruteur, mais il ne vous regarde pas d’un bon Å“il. Peut être qu’il y a quelque chose qui cloche ?

Votre couleur de peau, votre sexe, votre âge ou parce que vous attendez un heureux événement prochainement  ?

On y est ! LA DISCRIMINATION !

Vous possédez toutes les qualités requises pour ce poste, vous avez les compétences et vous avez même décroché un entretien face à face après un premier entretien téléphonique ! Mais, manque de bol, votre tête ne revient pas au boss. C’est ce qui arrive et il est très difficile de limiter ces problèmes. En effet, certains ne se voit même pas obtenir de rendez-vous, à cause de leur nom de famille. C’est vrai vous ne vous appelez pas Françoise Delabelleville … mais plutôt Rachid Benmouloud c’est différent ok, et alors ? Justement, utilisez vos différences pour vos démarquer.

Certains recruteurs, par besoin de sécurité, opèrent quelques raccourcis intellectuels quand il s’agit de définir les profils à rechercher pour un poste. Un élève de tel école sera limité sur ça … S’il a fait du rugby, il aura l’esprit d’équipe … Il ne veulent pas forcément discriminer mais il s’agit surtout de vieilles généralités dans le but de simplifier la démarche de “recherche de candidat”.

Et on a une liste non-exhaustive de cause de discrimination, publié par Monkeytie :

Avoir plus de 50 ans (88%), être enceinte (85%), le style (81%), le handicap (77%), ou encore l’obésité (75%) sont les principaux facteurs de discrimination selon l’Organisation Internationale du Travail. L’âge, le sexe, les origines ne sont pas loin derrière et sont des causes récurrentes auxquelles il est difficile d’échapper. Et enfin, les orientations sexuelles et politiques à la fin de la liste.

Mais, il faut être plus fort et surtout plus intelligent. Ne laissez personne parler sur vous, faîtes en sorte de maximiser votre visibilité sur ce qu’il recherche. Tâchez de contrôler l’image que vous véhiculez sur les réseaux sociaux pour éviter toutes formes de discrimination.

Dernier conseil : si vous êtes amené à être discriminer, essayer de creuser pour connaître le motif et si vous vous sentez vraiment mal face à cette situation, vous pouvez toujours porter l’affaire en justice en vous faisant aider par des associations de lutte contre la discrimination dans l’emploi.

Rester fort et faîtes de vos différences, un atout !