La startup avance et s’agrandit mais l’argent manque … Il faut pouvoir s’entourer et trouver des investisseurs. Mais comment s’y prendre ? A qui s’adresser ? Comment préparer son dossier et pour quelle valorisation d’entreprise ?

Nous avons trouvé deux interviews, d’un côté celui d’un investisseur et de l’autre celui d’une entrepreneuse, pour qu’il puisse vous livrer leurs précieux conseils.

Stéphanie PELAPRAT, PDG de Restopolitan, une startup pour qui elle a levée 1 million d’euros en 2010 auprès de grands entrepreneurs-investisseurs comme Jacques-Antoine GRANJON (Vente Privée) ou Jaina CAPITAL (Meetic).

1. La présentation du dossier :

Un dossier clair, propre et concis qui n’ennuie pas les business angels ou les capitals-risqueurs, qui n’ont pas beaucoup de temps à accorder à la lecture de votre dossier. Expliquer les choses efficacement, la problématique à laquelle répond notre produit et les perspectives.

2. Communiquer des chiffres

Il faut pouvoir prouver que le produit plait et qu’il se vent. Allez donc voir les investisseurs avec des chiffres probants et parlants sous le coude.

3. Le business model

Il doit être crédible et susciter l’intérêt. Expliquer quels sont les coûts et revenus, les canaux d’acquisition et les taux de transformation.

4. Le suivi

N’hésitez pas à envoyer un mail de remerciement après présentation et apprenez de vos erreurs. Conseils et critiques sont bons à prendre. Sachez rebondir pour devenir meilleur.

Jérôme MASUREL, fondateur de 50 Partners et Investir en Direct qui sélectionne des startups pour les accompagner financièrement.

1. Ne prenez pas ça à la légère

Une présentation c’est souvent une seule chance, il faut donc être parfaitement préparé, le support doit être irréprochable et le discours clair et intéressant.

2. Définir l’avancement du projet

Il est important pour l’investisseur de savoir l’état d’avancement du projet pour qu’il puisse envisager le financement raisonnable (100 000€, 500 000€ ou plus qui sait ! ).

3. Entourez-vous

Les entrepreneurs ne maitrisent pas toujours le processus de levée de fond qui, il faut le dire, est compliqué. Entourez-vous de personnes qui s’y connaissent ou qui sont déjà même passé par là ou alors de professionnels comme des leveurs de fonds.