[ Startup du Jour ] KAZoART

Nom de la Startup

KAZoART

Hello ! Peux-tu te présenter ?

Je suis Mathilde Le Roy, fondatrice et CEO de KAZoART (www.kazoart.com), première marketplace de vente en ligne d’oeuvres d’art en direct entre les artistes et les amateurs d’art, à des prix abordables.
Diplômée de l’Essec, j’ai 15 ans d’expérience dans le marketing et le mécénat auprès de grandes institutions culturelles et artistiques françaises, ont l’Orchestre de Paris / Salle Pleyel et la Cité internationale universitaire de Paris, où j’ai été directrice du mécénat. Je suis aussi une grande passionnée d’art, bien sûr !

Comment as-tu eu l’idée de créer cette startup ?

L’idée m’est venue il y a quelques années quand j’ai voulu m’acheter ma ʺpremière oeuvre d’artʺ, en ayant marre de ma déco standardisée, et que j’ai découvert que l’expérience d’achat proposée par les acteurs traditionnels du marché de l’art était opaque, peu accessible, et peu compréhensible pour les non connaisseurs avec un budget assez modeste.
Alors qu’en face, on sait que beaucoup d’artistes ont du mal à se faire connaître et sont prêts à pratiquer des prix tout à fait abordables pour vendre leurs oeuvres !

Quelle solution apportez-vous et quel est votre model économique ?

L’idée de KAZoART est donc de faire fi de ces intermédiaires qui opacifient le marché, et de permettre à des artistes talentueux de trouver directement leurs acheteurs grâce au Web.
Et pour les amateurs d’art, de leur offrir un moyen simple et décomplexé de pouvoir dénicher l’oeuvre d’art de leurs rêves parmi un large choix éclectique, le tout à des tarifs très abordables.

Nous avons un modèle de marketplace, à savoir une rémunération sur les transactions en pourcentage, à 30%, soit près de deux fois moins que les intermédiaires traditionnels du marché de l’art.

Quels obstacles as-tu rencontré dans le développement de votre startup et comment y avez-vous fait face ?

Pour ma part, deux obstacles principaux :
– le fait de ne pas disposer d’un capital de départ élevé, ce qui m’a obligée à redoubler d’imagination et d’énergie pour faire du travail de qualité à moindre coût, notamment pour le développement du site, pour lequel j’ai finalement opté pour la solution open source ʺPrestashopʺ pour la v1. Mais je trouve justement que le manque de moyens amène parfois à faire preuve de plus de créativité, ce qui n’est pas un mal !
– la difficulté à trouver la ou les bonnes personnes avec lesquelles s’associer. Pour l’instant, je n’ai pas encore trouvé, mais je reste toujours ouverte à l’idée. J’ai eu des discussions avancées avec plusieurs personnes déjà, mais ça ne s’est pas concrétisé encore. On dit souvent que c’est un facteur clé de succès (et d’échec aussi si ça se passe mal!), donc je suis hyper précautionneuse sur ce point, et recherche vraiment un profil qui sera complémentaire du mien et qui aura ʺinputʺ décisif sur le projet. Mais je suis sûre que je vais trouver ! Je ne veux juste pas me précipiter !

Quels sont vos bes0ins ? Un message à faire passer ?

Donc je recherche actuellement un associé CMO, voir l’annonce postée sur le Jobboard de NUMA : https://www.numa.paris/Jobs2/Cherche-Associe-Chief-Marketing-Officer-Expert-eCommerce-BtoC

Site

http://www.kazoart.com/