[ Startup du Jour ] Au Troisième

Nom de la Startup

Au Troisième

Hello ! Peux-tu te présenter ?

Nous sommes deux jeunes diplômés de MIAGE à l’université Paris Descartes, Romain et Adrien, pas encore 26 ans. Pour la petite histoire, nous nous sommes rencontrés à l’entretien d’une autre université pour finalement se retrouver à Paris Descartes dans la même promotion.

Pendant trois ans, nous avons travaillé comme développeurs puis chef de projet ou project manager officer dans plusieurs grandes sociétés et SSII.

Depuis 2013, nous sommes à plein temps sur notre projet de site de colocation plus social et plus cool.

Comment as-tu eu l’idée de créer cette startup ?

Nous étions à la recherche d’une colocation à Paris et nous avons donc passé de longues heures à écumer les annonces sur des sites des plus spartiates et surtout payants.

Entre les arnaques et les types pas nets qui cherchent exclusivement une jeune fille… Pas facile de trouver une colocation. Chercher une colocation n’a rien d’amusant, c’est pire quand rien ne semble être fait pour nous simplifier la tâche.

Une fois installée dans notre coloc – au troisième étage – on a commencé à cogiter, Romain à la manoeuvre.

Quelle solution apportez-vous et quel est votre model économique ?

On a voulu tout remettre à plat et faire un site de colocation plus proche de l’esprit coloc, qui nous ressemble. En bref, un site de colocation plus social et plus cool.

Plus social parce que même si les caractéristiques de l’appartement ou du quartier sont bien là; on met l’accent sur les colocataires. Sur Au Troisième, on cherche un logement mais surtout son coloc idéal, qui partage son mode de vie (ou pas!), sa passion pour le cinéma indépendant américain, les expos ou les dimanches après-midi affalés dans le canap’.

Plus cool parce qu’on situe les annonces de colocation en un clin d’oeil, on inspecte les grandes photos et les descriptions souvent drôles; bref la recherche de colocation est un peu moins laborieuse. Bonus, chez nous, les annonces douteuses sont immédiatement passées à la moulinette.

À l’inverse de ce qui existe aujourd’hui, la base de notre service est gratuite pour faciliter les échanges entre les colocs. On vient compléter notre offre avec des services complémentaires payants pour accélérer la recherche de sa colocation ou colocataire.

Quels obstacles as-tu rencontré dans le développement de votre startup et comment y avez-vous fait face ?

Lancer une startup est une expérience formatrice, surtout quand on est encore étudiant ou juste à la sortie des études. C’est bien simple on doit se charger de tout: avoir des idées de communication décalée autour de la coloc, développement de la plateforme, fiches de paye, sortir les poubelles, etc.

Si l’on devait donner un conseil à ceux qui souhaitent se lancer: ne vous lancez pas seul. Je ne compte pas le nombre de fois où l’un a reboosté l’autre; où l’idée de l’un était génial; où l’insistance de l’autre a imposé une idée qui a marché.

Quels sont vos bes0ins ? Un message à faire passer ?

Toujours plus d’amour de nos milliers de colocs. Si vous voulez nous le délivrer en direct, venez au jeudi de la colocation, des soirées speed-dating / apéro de la coloc chaque premier jeudi du mois.

Site

http://autroisieme.com/