[Startup du jour] EasyTransac

Chaque semaine, Riminder met plusieurs startups à l’honneur : vous souhaitez en faire partie? RDV ici !

Startup : EasyTransac

Site : https://www.easytransac.com/

Hello ! Peux-tu te présenter?

Je m’appelle Sylvain Lamarche, j’ai 30 ans, je suis ingénieur en informatique, et surtout je suis un entrepreneur dans l’âme. J’ai crée ma première société alors que j’étais encore étudiant que j’ai revendu depuis. Ensuite j’ai créé une SS2I spécialisée dans la sécurisation des flux, et c’est là que j’ai commencé à m’intéresser à la sécurisation bancaire en développant des solutions de processing bancaire pour des clients.

Comment as-tu eu l’idée de créer cette startup ?

Notre concept est né du constat que beaucoup de professionnels étaient des exclus de l’acquisition de paiements par cartes bancaires et ceci pour différentes raisons : coût élevé, logistique…, et de la lecture de l’étude IFOP de Septembre 2013 indiquant que « 58% des français ont déjà renoncé à un achat quand ils ne pouvaient pas payer en carte bancaire ». Avec EasyTransac, nous avons voulu réconcilier les 2 en créant le Terminal de Paiement pour tous !

Quelle solution apporte ta startup et quel est son modèle économique ?

Nous proposons une application mobile EasyTransac disponible sur IOS et Android permettant aux professionnels d’accepter les paiements par carte bancaires sans appareil supplémentaire, partout, à tout moment, en toute sécurité, de façon rapide et économique.

EasyTransac, c’est le TPE pour tous : plus simple à utiliser, plus universel pour tous les professionnels et sans engagement.

Autour de cette application nous avons développé un écosystème composé d’une API paiement Web et Mobile et d’une API de paiement distante destiné au call center, hôtel,… afin de leur éviter de demander les numéros de carte bancaire par téléphone.

Notre principal facteur de différenciation, c’est d’avoir choisi de mettre l’innovation au cœur de notre solution, tout en gardant en priorité la simplicité de l’expérience utilisateur. Et ceci sans négliger la sécurité. Les services et les applications ont tous passé les certifications bancaires PCI DSS ce qui garantit à nos clients un niveau de sécurité maximal. Nous voulions aussi apporter aux professionnels des services supplémentaires que les TPE n’apportaient pas encore. Par exemple : la constitution de base CRM avec l’accord du consommateur grâce à l’envoi du reçu de paiement par email.

Pour encaisser un montant, il suffit de scanner la carte bancaire de la personne à débiter, grâce à une reconnaissance par OCR de la carte de crédit. Le système est sécurisé : le numéro de carte est chiffré sur nos serveurs. En cas de montant supérieur au seuil, notre algorithme fait appel au processus 3DSecure afin de garantir la sécurité de la transaction pour le commerçant ainsi que pour le particulier. Le tout est visible en temps réel sur le Back-office.

Nous avons décidé de proposer notre application avec un business model disruptif en supprimant tous les freins à l’utilisation d’un TPE, c’est à dire : l’achat ou la location du matériel, l’abonnement au service, les coûts fixes par transaction. Nous ne prenons qu’une commission par transaction et rien d’autre !

Quels obstacles as-tu rencontré dans le développement de votre startup, et comment y avez vous fait face ?

Nous avons rencontré des difficultés de 3 types :

• Technologique : Mettre l’innovation au cÅ“ur de notre solution, sans négliger la sécurité, tout gardant la priorité à l’expérience utilisateur n’a pas été simple à gérer, mais avec un peu de R&D je pense que nous y sommes arrivés.

• Économique : Nous avons fait le choix de financer notre développement commercial, dans un premier temps, en croissance organique afin de démontrer aux futurs investisseurs que notre solution était viable, rentable, et qu’elle a un fort potentiel.

• Règlementaire : Étant donné que nous évoluons sur un marché régulé, les points les plus complexes à gérer furent les règlementations bancaires française et européenne, car nous devions impérativement être en conformité avec elles.

Quels sont vos besoins ? Un message à faire passer ?

Pour financer le développement commercial et marketing d’EasyTransac en France et à l’international et surtout atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, nous sommes à la recherche de financements complémentaires qui se répartiront en :

• Financement en fonds propres

• Financement en dette (BPI France ou autre)

 

Nous recherchons aussi des contacts, et des partenaires, qui pourraient accélérer notre développement. Les contacts que nous recherchons sont des contacts B2B au sein des 3 cibles de prospection que nous avons définies dans notre stratégie commerciale :

• Les syndicats, les ordres, les associations ou les fédérations de professions fédérées

• Les grands groupes ayant des professionnels en mobilité (restauration livrée, sociétés de services de maintenance…)

• Les intégrateurs

 

 

Bonus Riminder: