Search

Learn about HR & Deep Learning

Author

Othmane

Riminder part à la conquête du marché américain

Après un premier succès aux États-Unis avec le lancement public de la plateforme à Techcrunch Disrupt NY17, Riminder, se lance aux Etats-Unis.

Suite au concours FrenchTech Tour America, organisé par La Bpifrance et Business France, Riminder part à la conquête du marché des États-Unis.

Widoobiz : Retrouvez l’interview de notre CEO Mouhidine lors de la participation de Riminder à VivaTech 2017

 

RH&M : Riminder Finaliste du trophée de l’innovation RH

Riminder a été finaliste du Start-up Contest de la 2ème édition des trophées de l’innovation RH, organisée par le groupe RH&M et accueillie par Microsoft France, invité d’honneur de cette édition.

A cette occasion, Mouhidine notre CEO a présenté Riminder devant une assistance composée de 160 DRH et de 100 professionnels du milieu RH.

En savoir plus sur GroupeRHM.fr

Exclusive RH : Riminder meilleure start-up de recrutement en France

Akoya Consulting a réalisé une cartographie des jeunes start-ups qui combinent le mieux les facteurs d’innovation, de maturité et de pertinence.

“Sur les 100 start-up RH que nous avons passé au crible, 55 ont été éligibles à nos critères de sélection” détaille Vincent Barat, co-fondateur d’Akoya Consulting. 

Top 3 des start-up RH dans le recrutement

Située à la 1ère place des startups du recrutement, Riminder met parfaitement en lumière les opportunités qu’offre l’intelligence artificielle en matière de sourcing de talents.

ʺCes start-up illustrent la puissance que les algorithmes prennent au fil des mois dans les RH. A l’heure où le marché de l’emploi, notamment celui des cadres, est de nouveau porteur, les entreprises n’hésitent plus à faire parler leurs volumes de donnéesʺ, décrypte Vincent Barat.

lire l’article sur exlusiverh.com

Riminder lauréat du concours I-Lab 2017 du Ministère de la Recherche

Lauréat du concours I-lab 2017, Riminder est reconnu par le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Enseignement Supérieur en France pour ses travaux scientifiques en Intelligence Artificielle appliqués à la résolution de problématiques liées à l’emploi.

Ce concours récompense des acteurs de l’innovation, rapprochant recherche et entrepreneuriat.

“Le palmarès de cette 19e édition du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, démontre une nouvelle fois, l’excellence de nos innovateurs et de nos entrepreneurs“, a souligné Frédérique Vidal, Ministre de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, lors de la cérémonie de remise des prix du concours i-LAB 2017 qui s’est déroulée au ministère, le 6 juillet 2017.

France 24 : Riminder joins Facebook Startup Program at Station F

 

 

Watch on France24.com

Riminder finaliste d’Akoya Start You Up 2017

Riminder a été finaliste de l’Akoya Start You Up 2017. Organisé par Akoya Consulting et accueilli par le NUMA, l’événement récompense les startups de l’écosystème RH ayant l’évolution la plus importante une année après l’événement.

A cette occasion, Mouhidine notre CEO a présenté Riminder devant une assistance composée de DRH et de professionnels du milieu RH.

Les résultats de cette édition seront annoncées lors de la prochaine édition. Restez à l’écoute pour les résultats !

En savoir plus sur AkoyaConsulting.com

Intervention de Riminder dans la conférence-débat chez Facebook : Quelles pistes pour apprivoiser l’intelligence artificielle ?

Retrouvez ci-dessous un compte-rendu vidéo et les liens vers les start-ups et projets présentés lors de la matinée de débats sur l’intelligence artificielle, le 2 mai dernier chez Facebook France. Merci à tous d’avoir participé à cette conférence, ou d’avoir manifesté votre intérêt, et à très bientôt pour le prochain événement !

riminder-facebook.png

Après une introduction par Delphine Reyre, directrice des affaires publiques de Facebook Europe, et Yann LeCun, directeur du centre de recherche mondial de Facebook dédié à l’intelligence artificielle, le créateur de la start-up française Riminder, Mouhidine Seiv, a partagé une expérience concrète d’utilisation de l’intelligence artificielle pour rendre le processus de recrutement intelligent et faire émerger des talents au profil atypique.

Screen Shot 2017-06-27 at 21.22.08

Le débat a été lancé à l’issue de ces prises de parole, composé d’un panel pluridisciplinaire d’experts français de l’intelligence artificielle :

Modérée par Gilles Fontaine, rédacteur en chef délégué de Challenges, la discussion a notamment permis de définir l’intelligence artificielle dans sa réalité, en relativisant les possibilités à moyen terme de l’émergence d’une intelligence artificielle forte et en déconstruisant un certain nombre de fantasmes. En réponse aux craintes que l’évolution rapide des technologies suscite, les experts ont mis en perspective les enjeux actuels et à venir de l’intelligence artificielle tant du point de vue de la transformation du travail qu’en matière de société, d’éthique, d’éducation ou encore de sécurisation juridique.

Source : Newsletter Facebook France.

EDF Pulse : Riminder, l’intelligence artificielle au service de l’identification des talents

Riminder est la 1ère solution d’intelligence artificielle pour identifier les talents, basée sur l’analyse de plusieurs millions de parcours de professionnels à travers le monde. Riminder valorise et qualifie chaque élément du profil du candidat, à savoir les expériences, les projets, les formations, les compétences apparentes, les transitions dans le parcours et même les compétences cachées, en capitalisant sur des technologies à l’état de l’art en Deep Learning. La solution Riminder permet d’identifier trois fois plus de talents et d’interviewer quatre fois moins de candidats. Grâce à Riminder, les chargés de recrutement peuvent se concentrer davantage sur les relations avec les candidats et la composition des équipes.

 

4 questions à Riminder

Entretien avec Mouhidine SEIV, Findateur de Riminder. Sensible à la problématique de l’emploi, ma motivation a toujours été de révéler le potentiel caché des candidats. Pour cela, il fallait mettre au point une solution technologique capable d’aider les recruteurs à gérer la grande diversité des parcours et à suivre l’évolution rapide du marché de l’emploi.
Riminder est la première solution d’intelligence artificielle pour identifier les talents, basée sur l’analyse de plusieurs millions de parcours de professionnels à travers le monde.
Notre solution permet d’identifier trois fois plus de talents en interviewant quatre fois moins de candidats. Le travail des chargés de recrutement peut ainsi se concentrer sur les relations avec les candidats et la composition des équipes.
Une bonne nouvelle récente ?
En avril, nous avons fait partie des 8 sélectionnés parmi plus de 400 entrepreneurs pour intervenir lors de l’évènement organisé par la plateforme Leade.rs à Paris.
En mai, nous étions l’une des deux start-ups non américaines sélectionnées par Techcrunch. Cela nous a permis d’y lancer la version bêta publique.
La chose la plus inattendue que votre start-up vous ait amené à faire ?
J’ai lancé Riminder en parallèle à mes études à L’Ecole Centrale Paris puis à l’Ecole Normale Supérieure où je me suis spécialisé en intelligence artificielle. En tant que promoteur de projet, je devais détenir plusieurs casquettes : porter la vision, réunir les capitaux, acquérir l’expertise nécessaire, gérer les aspects juridiques, construire une équipe autour d’une culture partagée, mobiliser le financement complémentaire et assurer le management du projet. Chez Riminder, j’ai tout appris : Juridique, Marketing et Sales, en passant par Adobe illustrator et CSS, jusqu’aux problématiques de déploiements ou d’Infrastructures Backend.
C’est un véritable atout qui me permet de dialoguer avec tous les départements de l’entreprise.
Par ailleurs, en tant qu’étranger, il est extrêmement compliqué de créer sa société en France. C’est tout aussi difficile que pour un Français qui souhaite créer sa société aux Etats-Unis. Pour ma part, il m’a fallu 2 ans d’allers-retours à la préfecture avant d’obtenir mon V.I.S.A entrepreneur. La procédure a finalement été accélérée grâce à l’intervention de Business France 4 jours avant l’expiration de mon titre de séjour étudiant.
Enfin, nous avons dû contourner l’absence de capital. L’entrepreneuriat étudiant est caractérisé par la faiblesse du financement.
J’ai financé le démarrage de mon activité grâce aux 12 heures de cours particuliers que je dispensais chaque week-end. Pour embaucher mon premier stagiaire, j’ai dû faire un grand compromis : faire l’économie de mon loyer et passer mes nuits en cachette dans l’incubateur de Centrale Paris.
Cette situation a duré de septembre 2015 à juillet 2016, où la situation financière de l’entreprise s’est redressée. J’ai suivi le fameux conseil de Jack Ma, le fondateur d’AliBaba : “To be successful, learn how to solve problems without money”. Pour survivre, il a fallu être créatif.
  1. Lire l’article sur edf.fr

Up ↑